Cimalpes

Attention, vous êtes en hors piste !
Pour votre confort, le site est optimisté en navigation portrait.

Cimalpes

Découvrez les activités possibles en montagne

St-Martin de Belleville

5 avis

L'histoire de la station de Saint Martin de Belleville

Un authentique village savoyard niché au creux du massif de la Vanoise

Lorsqu’on découvre pour la première fois le pittoresque village de Saint-Martin de Belleville, ses ruelles étroites, ses authentiques maisons en pierre de lauze, son clocher, ses étables voûtées, la magie opère aussi bien auprès des petits que des grands. A quelques kilomètres seulement des stations stars qui font la renommée des Alpes à l’international, nous voici comme télétransportés dans un irrésistible instantané de la Savoie d’antan.

Voisin des imposantes stations de Méribel, Courchevel, et des Ménuires, le petit village des Trois Vallées a en effet su préserver et enrichir le patrimoine savoyard dont il se fait le fier héritier. Les visiteurs en quête d’authenticité ne seront pas déçus : séjourner à Saint Martin de Belleville, c’est comme se couper de la frénésie du monde extérieur pour s’octroyer quelques jours de calme et de sérénité. Loin de l’agitation des stations voisines, ce village a su habilement aménager ses structures afin d’accueillir les visiteurs désireux de goûter à son patrimoine architectural et gastronomique.

Une vie rythmée par les activités pastorales ancestrales

Jusqu’au début du 20ème siècle, l’économie du village-station et des 22 hameaux qui s’égrènent tout au long de la vallée de la Tarentaise était régie par les activités pastorales et agricoles. Entouré de vastes alpages qui ont contribué à sa réputation, Saint-Martin de Belleville a perpétué jusqu’à l’apogée des mutations industrielles du 20ème siècle les traditions ancestrales héritées des générations précédentes.

Durant la saison froide, les bellevillois vivent auprès de leur bétail, dans les étables aménagées afin d’accueillir les bêtes et leurs propriétaires.  Le printemps, l’été et l’automne sont entièrement consacrés à l’élevage. Durant cette période, chacun contribue à sa manière à faire fructifier l’exploitation dont il est le responsable ou l’employé. Labourer, semer, monter à l’alpage, transformer le lait, réaliser les foins, récolter, couper les fascines sont autant de tâches qui rythment le quotidien des bellevillois, dès que la neige a fait place aux premiers bourgeons.

La belle saison est fugace, aussi tous les moyens sont-ils mis en oeuvre pour faire fructifier l’exploitation, et préparer le retour de l’hiver qui bientôt enveloppera la vallée de son manteau immaculé.

Au lendemain de la première guerre mondiale, une activité qui amorce sa mutation

La fin de la première guerre mondiale et la survenue des bouleversements industriels du 20ème siècle contribuent à transformer peu à peu le paysage économique bellevillois. Cette période de mutations est notamment le témoin de l’avènement du tourisme en stations thermales, et plus généralement de la naissance des activités de loisirs liées au tourisme en montagne.

Face aux nombreux changements qui s’opèrent dans cette société en pleine mutation, la vallée des Belleville doit s’adapter, et rattraper le retard pris à cause de son isolement géographique et matériel :  l’électricité ne fait en effet son apparition qu’en 1953.

Les prémices du tourisme alpin

Les années 60 et 70 voient la création de nouvelles stations dédiées au tourisme alpin, comme les Menuires ou Val Thorens. On doit cette impulsion au dynamisme et à la pugnacité de Nicolas Jay, alors maire de la commune. Ces aménagements d’envergure auront un impact sans précédent sur l’économie de la vallée.

Les villages et hameaux qui vivaient jusqu’alors au rythme des activités agricoles et pastorales entrevoient désormais de nouvelles perspectives qui vont radicalement modifier leur quotidien et leur mode de vie. La vallée de la Tarentaise toute entière va bientôt goûter aux bénéfices d’un formidable nouvel essor économique. C’est ainsi que le village-station de Saint-Martin-de-Belleville a vu le jour, dans les années 80.

Un village-station respectueux de son patrimoine savoyard

Dès le début de sa mutation, le village a tenu à préserver son caractère authentique. L’objectif étant de profiter des attraits touristiques alpins qu’offre la région sans pour autant dénaturer ce qui constitue l’ADN du pittoresque Village des Trois Vallées.

Alors que ses voisines proches ont développé des projets d’aménagement de grande envergure, les bellevillois ont ainsi réussi le pari audacieux d’adapter leurs structures d’accueil à la venue des touristes, tout en demeurant respectueux du bâti local. Un nouvel ensemble touristique baptisé les Grangeraies a ainsi vu le jour, permettant à la commune d’accueillir les visiteurs dans un cadre qui s’intègre parfaitement au paysage local : les constructions sont soumises à des hauteurs limites, les façades sont réalisées en pierre apparente ou en enduit rosé, les toits couverts de lauzes, comme le veut la tradition savoyarde.

Une alchimie subtile entre préservation du patrimoine et activités de plein-air

Saint-Martin-de-Belleville est bel et bien à la croisée de deux époques. Entre tradition et modernité, patrimoine et attraits touristiques, le village a réussi à préserver le charme de la Savoie d’antan, tout en adaptant ses structures afin de développer ses activités liées au tourisme.

Désormais, les skieurs peuvent accéder au fabuleux domaine des Trois vallées grâce à la création d’une ligne de navettes, confortée par l’aménagement en 2003 d’un télésiège 8 places.

L’été, les touristes avides de culture et d’authenticité ne seront pas en reste, puisque la vallée des Belleville invite les curieux toujours plus nombreux à découvrir tout un panel d’activités qui aident à la transmission du patrimoine local : visites de chalets d’alpage, découverte d’une chèvrerie, ferme pédagogique, circuit du patrimoine, musée, découverte du patrimoine industriel et technique du “pays” sont autant d’attraits touristiques qui séduiront les explorateurs de tous âges en quête de découvertes savoyardes…

Les plus sportifs pourront quant à eux profiter des nombreux aménagements qu’offrent les hauts alpages : randonnées pédestres ou à VTT, via ferrata sont autant d’activités qui permettront aux petits et grands de bénéficier des bienfaits d’un bon bol d’air frais !

Parce que la transmission de l’histoire et de la culture d’un pays passe aussi par l’assiette, votre séjour à Saint-Martin-de-Belleville sera, tradition française oblige, rythmé par l’éveil de vos papilles : du restaurant traditionnel implanté au coeur du village au refuge d’altitude, en passant par la découverte d’un cocon savoyard triplement étoilé, votre aventure bellevilloise promet d’être plus que savoureuse...

 

Cimalpes est née dans les Alpes françaises du rêve de deux pionniers audacieux. Aujourd’hui, acteur référent de l’hébergement en station, Cimalpes s’efforce de vous préparer un séjour cousu-main au cœur des Alpes. Les équipes Cimalpes vous accompagnent tout au long de vos vacances et seront ravies de répondre à vos moindres besoins. Le temps d’un moment, laissez-vous porter par la promesse que vous fait Cimalpes.

Suivez-NOUS

Avec plus de 3 000 réservations par an, Cimalpes permet à plus de 25 000 vacanciers de bénéficier chaque hiver du confort hôtelier dans leur propre logement.

HAUT